Search This Blog

Loading...

Thursday, 27 October 2011

La fille au pinceau d'or

La fille au pinceau d'or

Marie Bertherat



Résumé:

C'est l'histoire de Maria, une bonne femme embauchée par un peintre renommé de l'Espagne. Maria tombe en amour avec la peinture lorsque elle se renseigne auprès d'Angel.



Impressions:

Mes impressions sur le texte La fille au pinceau d'or est sans hésitation: je trouve que cet extrait de livre est touchant à plusieurs niveaux, notamment parce le texte se passe au dix-septième siècle, alors que les femmes avaient moins de droits que les hommes. Une femme dévouée à sa passion comme Maria l'est rend le récit très touchant d'après moi. Par, exemple,  voici un extrait:

P.65:

«-Tu t'intéresses à la peinture?

Maria hocha la tête.

-Tu sais, tu ne pourras pas être peintre. T'es une fille, tu comprends? Il n'y a jamais de fille apprentie...»

Voici des commentaires de personnes comme moi (DE QUI PARLE-T-ON? ET POURQUOI MET-ON CELA ALORS QUE CE QUI EST IMPORTANT EST L'OPINION DE MICH, PAS DE PERSONNE D'AUTRE) qui donnent leurs opinions sur le livre.

Ce livre est génial, les personnages sont super. Je le recommande. Je regrette tout de même qu'il n'y a pas d'histoire d'amour entre Angel et Maria. Enfin bon !!! Il faut le lire !!!

Ce livre est magnifique. C'est une très belle histoire et le livre est très bien écrit. Bravo!

La plupart des commentaires que l'on retrouve sur
http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/14911-la-fille-au-pinceau-d-or. étaient tous des commentaires positifs similaires et presque identiques à ceux-ci.



Lisibilité et complexité

La qualité de langue était standard, en d'autres mots comme la langue que j'utilise présentement. De plus, je trouve qu'il n'y a pas un nombre suffisant de personnages, ce qui donne à l'histoire  un air trop simple.

L'histoire

Le récit me plaît pour son réalisme, parce que je suis persuadé qu'il avait d'autres femmes comme Maria, qui étaient si dévouées à leur passion au dix-septième siècle. La partie que j'ai trouvé la plus intéressante est lorsque Don José lui accorda la permission de peindre le lendemain matin (LE LENDEMAIN DE QUOI?).

Le genre et les thèmes

Le récit m'attire par son univers qui est d'après moi un livre d'art et de réalisme. Je crois aussi que les thèmes développés sont susceptibles d'intéresser les jeunes de mon âge parce que le vocabulaire est standard et pas trop compliqué mais aussi riche pour nous faire apprendre, et pour parfois faire une visite au dictionnaire. Exemple: Maria rougit, soudain honteuse de son audace.

Le style d'écriture

Le style d'écriture est semblable aux images qui sont projetées lorsqu'on le lit, images qui m'ont fait un sourire, lorsque Juan devient furieux .

Exemple p.67: «Ainsi, elle avait réussi à convaincre le maître de la faire travailler à l'atelier. La réaction de Juan fut toute différente. Il était furieux.»

L'objet livre

Je n'avais pas le livre à ma disposition, donc je ne peux critiquer les images. Il y en a une dans mon extrait et elle est superbe, pleine de couleurs et détaillée.

Je ne dirais pas que l'image a un air réel mais plutôt de fantasme.

Les personnages

Les personnages de ce récit ne sont pas décrits, ce qui ne m'a pas plût du tout.

Je trouve aussi qu'ils ne sont pas attachants, probablement parce que j'ai lu un extrait et non le livre lui-même.

Conclusion

En conclusion, je trouve que le récit n'avait rien de spécial;  je ne le recommanderai à personne parce que les personnages ne sont pas intéressants, ne sont pas décrits et parce que l'extrait que j'ai lu n'était pas très bon.

No comments:

Post a Comment